Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 12:00

 

Certains d'entre vous ont  peut-être eu l'occasion de voir tout récemment d'étranges objets au sujet desquels les rumeurs les plus folles ont couru. En ma qualité de scientifique incorruptible et impartial, j'ai été contacté pour lever le voile sur ces objets insolites qui, demain, seront sans doute d'une grande banalité.Qarbus

 

Comme vous pouvez le constater, il s'agit de structures rigides de forme ogivale (celles-ci sont brutes). Ces ogives sont à la fois un vêtement, un logement, un poste de travail et un véhicule : ce sont, retenez bien ce nom, ce sont des Qarbu.

La Qarbu est un concept nouveau, créé par Cheik Nogatri  pour répondre aux besoins des habitants des villes, sans distinction de race, de sexe ou de religion qui éprouvent de plus en plus de difficultés pour respirer, se  loger et pour se rendre à leur travail.

Son emploi est pour l'instant limité à la ville expérimentale de Cheik Nogatri, Clèb Meud.

Mais je vois que vous êtes impatients de savoir ce qui se dissimule sous cette Qarbu dont vous avez vu, en avant première, un centre de stockage.

 

Prenons les éléments de la Qarbu séparément :

  • la structure : en forme d'ogive de fusée, elle a une structure grillagée assurant une grande rigidité.

  • le revêtement consiste en une série de modules photovoltaïques polycristallins.

  • un sas permet l'accès à l'habitacle, il est conçu de telle manière que le passage d'une Qarbu à une autre puisse se faire sans contact avec l'air libre. Un hublot, d'un diamètre utile de 60cm permet de la même façon le passage d'objets.

  • l'énergie électrique est fournie par une batterie qui constitue d'ailleurs le socle de l'habitacle.

  • le mode de propulsion,dérivé de la technologie du coussin d'air, permet de se déplacer sur terre comme sur mer ; toutefois les déplacements sont strictement réglementés et réservés aux urgences.
  • le siège de l'occupant (le terme conducteur devient impropre puisqu'il suffit de donner à voix haute sa destination exacte pour y être conduit) est modulable, permettant de passer d'une position de travail à une position de repos.

  • le bloc sanitaire  , qui jouxte la kitchenette est particulièrement bien conçu. Les déjections constituent le nutriment d'une algue d'une qualité nutritive incomparable et qui sert de base à tous les aliments ingérés par l'occupant qui n'a .donc plus aucune dépense alimentaire.

  • de nombreuses options sont possibles mais le modèle de base est déjà très complet puisqu'il comprend la fourniture d'air respirable, un kit d'insubmersibilité, un variateur climatique autorisant un bon fonctionnement du module de -71° à +77°. Il suffit de choisir une température ambiante de l'ordre de 20 à 25° pour ne plus avoir besoin de vêtements.

  • de ce fait il devient superflu de travailler, le gîte et le couvert étant fournis gratuitement, ainsi que les loisirs par le biais d'internet. Toutefois, les personnes qui le souhaitent peuvent exercer une activité physique ou intellectuelle dans leur Qarbu.

 

Vous avez compris que la Qarbu n'est pas conçue pour être utilisée dans un environnement urbain classique, une visite de Clèb Meud s'avère donc indispensable.

 

Ce qui frappe tout de suite le visiteur c'est que la ville n'est pas une ville ; elle consiste en un simple regroupement de Qarbu. 

Pour éviter les déplacements inutiles, chaque Qarbu se voit attribuer un rayon de référence. Ainsi, il est possible de se procurer tous les objets  commandés de chez soi en se rendant à tel ou tel quai spécialisé. Il en va de même pour les services. Le hublot et la porte sont alors sollicités. Les quais (ou blocs) spécialisés sont entièrement automatisés, aucune présence humaine n'y est tolérée, ce sont les robots qui entrent dans les Qarbu et non l'inverse.

En raison du parfait dosage de l'alimentation auquel s'ajoute un suivi médicamenteux optimisé et personnalisé  nous avons établi grâce aux premiers éléments statistiques obtenus et à leurs projections que les occupants des Qarbu peuvent raisonnablement compter sur une durée de vie de l'ordre de 160 ans et l'on n'exclut pas de pouvoir bientôt doubler cette durée.Evidemment ces calculs ne prennent pas en compte les personnes qui sortent de leur Qarbu, même occasionnellement.

L'autosuffisance alimentaire  obtenue grâce à une algue se nourrissant des déjections des occupants des Qarbu n'exclut pas la gastronomie : vous pouvez grâce à un logiciel raccordé à un créateur de goût, obtenir toutes les saveurs du monde, existantes ou non, ce qui laisse une grande place à la création. Il en va de même en matière de sexualité, grâce aux modules sensitifs qui permettent de vivre tous ses fantasmes sans aucun risque  (physique ou pénal).

Plus de travail, plus de corvées, plus de trajets, plus de pollution, plus de maladies, plus de soucis quotidiens, le Paradis enfin offert à tous grâce à Cheikh Nogatri.

Nous nous rapprochons doucement mais sûrement de l'immortalité, vive la science !

 

 

 

 

Professeur Schmürtz

 

  P.S. Pour les réservations, il convient d'attendre un peu ; en effet, l'Etat a commandé 20 millions de Qarbu pour les citoyens économiquement faibles qui seront servis en priorité, génial non ? 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans PROFESSEUR SCHMÜRTZ
commenter cet article

commentaires

callophrys 27/04/2010 10:09



ben dis donc ça "quarbure" sec!!! heu...le 1ere Avril est passe tu sais? en tout cas ça me rappelle certains passages de livres de SFF ou de Fantasy....depaysement garantis!


mais si ce n'est pas un canular....là,je fuis à toutes jambes!!!! au secours le monde est encore plus fou que je ne le pensais!!!!



Olivier de Vaux 27/04/2010 11:22



Oui, le drame est bien là : la réalité a toujours dépassé la fiction ! Et l'arrêt alité dépasse l'affliction.



india 26/04/2010 22:05



Mais tu vas créer un buzz avec ce scoop ! C'est tout simplement Cosmique !


Bisous Buzz l'éclair


Cosmic girl



Olivier de Vaux 26/04/2010 22:39



J'ai déjà créé des triples buses avec mes petits canars, voir ici alors
pourquoi pas un buzz.


 



Mousse 26/04/2010 20:23



Bonsoir cher Olivier,


Je te souhaite une bonne semaine.


Amitiés



Olivier de Vaux 26/04/2010 22:33



Moi de même et je te propose de participer à la transmutation  du mois, dès demain.


Amicalement.



Dan 26/04/2010 11:58



:~))


Merci pour ton passage sur mon blog "d'histoires vraies qui... et réciproquement.


Les liens de mes blogs se trouvent sur "La Page de l'Oncle Dan"...


Pour répondre à ta question "une phrase = un paragraphe", ce n'est pas systématique mais cela donne un certain rythme au texte. Ce procédé était très
largement utilisé par Alphonse Allais.


 


 



Olivier de Vaux 26/04/2010 22:31



Ok, j'ai corrigé le tir, j'irai donc tout droit sur la Page de l'Oncle Dan avant de bifurquer. Mais alors, si j'ai bien compris, Alphonse est Allais !


 


 


 



MARIE 26/04/2010 09:05



Motif : lecture de vos pagese et des commentaires qui s'ensuivent.


Conséquences : vive accentuation des sillons malaires et striures intenses des rebords orbitaires externes .


Rire dès le matin ne peut faire que du bien. ( Proverbe...spontané!). Bonne journée Monsieur O de V.



Olivier de Vaux 26/04/2010 22:20



Ah, les sillons malaires ! En cas d'augmentation substantielle du salaire on les sollicite beaucoup également, c'est l'effet salaire !