Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 08:00

La multiplicité des activités de mon petit village en été, ainsi que la multiplication des visites amicales ou familiales m'oblige à débloguer un tantinet. Entre autres choses, j'organise des mini-randonnées  sur les chemins et les sentiers de mon beau pays. Ainsi, récemment, en procédant à la reconnaissance d'un parcours, j'ai rencontré un beau rouquin.

BOURGOGNE 4737il semblait se rendre à un rendez-vous

BOURGOGNE 4739"Hep, mon ami !"

BOURGOGNE 4740

"Un humain qui m'appelle son ami, il n'y a qu'une chose à faire ...

BOURGOGNE 4741s'enfuir !

BOURGOGNE 4742

S'il m'aime autant qu'il le dit, il n'a qu'à me suivre, hi, hi, hi !"

 

Je vais donc essayer de le suivre, ça va me prendre environ 10 jours. Retour prévu le 22 , à bientôt !



 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans BOURGOGNE
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 12:00

PHOTOS-2010 4403 - Copie (2)Une minuscule église bourguignonne, Saint Genest, à Curtil-sous-Buffières, a ouvert ses portes à l'occasion d'un évènement étonnant : la célébration de la mémoire d'Abélard et Héloïse, par une céramiste hollandaise, Lida Baas, installée dans ce village. A cette occasion, elle a exposé plusieurs bustes dont ceux des deux amants.

 

Des chants médiévaux ont retenti sous la vieille voûte, un groupe vocal amateur, venant d'un village voisin, Sivignon , ayant accepté de se produire sous la direction d'Olivier Marcaud, chanteur de musique classique ancienne.

 

Etonnante conjonction réunissant, au coeur du clunisois, dans un tout petit village (moins de 100 habitants), des artistes et des spectateurs de tous âges pour faire revivre deux belles figures de notre culture. Il est vrai qu'Abélard est mort tout près de là mais c'était en 1142.

 

Longtemps après on se souvient encore de leurs amours magnifiques et tragiques, de la castration d'Abélard, de la réclusion des deux amants, de leur correspondance.

 

Les oeuvres d'Abélard sont oubliées, son amour pour Héloïse a traversé les siècles. Et les lettres d'Héloïse sont encore lues de nos jours. Ah , l'Amour !

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans BOURGOGNE
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 10:44
On a d'abord cru que la partition était écrite
sur la dernière neige tombée ... le printemps arrivait ...
partition
il n'en était rien,
les abeilles ont bien tenté de réveiller le soleil ...
abeille
mais le ciel est resté sombre,
en Charolais !
ciel charolais
Le lézard vert a voulu tenter une sortie,
mal lui en a pris,
limbert n'est plus imberbe !
limbert
Oui, ce magnifique spécimen mâle de Lacerta bilineata
ou limbert, n'est plus imberbe ;
c'est dans un combat d'une grande férocité
qu'il a refermé sa gueule sur le tendre ventre blanc
de Charlie (jeune chat du genre Félix)
et y est resté accroché fort longtemps.
L'infortuné félin a trimballé sa "proie" ainsi suspendue
pour la plus grande hilarité de ses congénères
qui n'ont cessé de se gausser de lui.
Le décrochage fut lézardeux et notre reptile smaragdin
se retrouva doté d'une superbe barbiche de sous-officier
à faire pâlir d'envie la chèvre de Monsieur Seguin.

Eh oui, c'est ben triste mon bon mossieû, v'la-t-y pas qu'le printemps se lézarde !
Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans BOURGOGNE
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 00:00

Nourrue 01

La petite ville de Saint-Gengoux-le-National, en Saône-et-Loire avait la chance d'avoir, à sa porte un petit hameau, Nourrue, possédant deux très belles maisons restaurées depuis quelques années ainsi qu'une toute petite bâtisse dont la rénovation vient de se terminer. Il y avait donc trois bonnes raisons de ralentir en traversant cette minuscule agglomération traversée par une route tout autant minuscule reliant Saint-Gengoux à Salornay-sur-Guye.

 

 

 

 

 


Nourrue 03






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Nourrue 02







La beauté du site était sans doute insuffisante aux yeux des autorités locales car depuis peu, une très heureuse initiative a permis de remplacer les qualificatifs habituels : "merveilleux", "superbe" par ceux de "incroyable", "sidérant".

 

 

 

 

 

 


Je ne fais que passer ici, deux ou trois fois chaque mois et j'imagine ce que peuvent ressentir ceux qui y passent chaque jour et qui aiment les vieilles pierres, et a fortiori, les personnes qui ont restauré ces vestiges du passé et sauvé de la ruine la petite maison que vous pouvez voir à droite sur la photo.

Nourrue 04


Que l'on autorise la construction de villas contemporaines au beau milieu d'un village ou d'un hameau qui sans être une merveille d'architecture, présente une harmonie, c'est déjà une bien triste réalité en Saône-et-Loire, mais que l'on méprise la beauté à ce point en dit long sur l'évolution de notre civilisation. Cette fois, à Saint-Gengoux-le-National, en posant ces bornes vertes ne les a-t-on pas légèrement dépassées ?

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans BOURGOGNE
commenter cet article
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 06:45
Un auteur de grand talent, Michel Bouillot, a publié en 2002 "Le nouveau livre des lavoirs en Bourgogne du Sud" aux Editions Foyers Ruraux de Saône-et-Loire - L'Eau Vive - 71960 La Roche Vineuse - Tél. 03 85 36 62 06

Pour moi cet ouvrage fait partie des livres d'images dont on ne se lasse pas, que l'on ouvre souvent, dont chaque image est une fête, chaque texte un régal. Ces livres sont bien rares me direz-vous. Sans doute, alors autant signaler leur existence aux amis. Je ne sais pas si parmi vous il y a des amateurs de lavoirs. Personnellement j'adore ceux qui ont été construits au XIXè siècle dans le sud de la Bourgogne ; leur diversité est étonnante, leur beauté stupéfiante. Pas un village, que dis-je, pas un hameau sans son lavoir. Beaucoup ont été conservés, quelques uns ont été rénovés et rares sont ceux qui ne méritent pas un arrêt sur votre route (souvent une pancarte LAVOIR attire l'attention de l'automobiliste). J'ai retrouvé dans mes archives quelques photos  et j'y ai ajouté trois pages tirées du livre dont je vous ai fait la pub (gratuite évidemment).

2003 09 21 Sailly Lavoir-Colombier 02

 




Lavoir-colombier de SAILLY







2005 08 19 Charnay-les-Mâcon 04





Lavoir de CHARNAY-LES-MACON









2006 07 23 Lavoir de Bonnay 01






Lavoir de BONNAY





LAVOIRS 3017Lavoir de St Gengoux de Scissé
LAVOIRS 3018Le lavoir de Champlieu
LAVOIRS 3019Le lavoir de Givry - Cortiamble

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans BOURGOGNE
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 03:00
Notre belle région abrite des artistes et des artisans merveilleux. Parmi eux j'avais l'intention de vous faire connaître Joël et Maryse Dedianne dont les miniatures en bois sont tout simplement extraordinaires. Chaque année j'accompagne amis et visiteurs jusqu'à leur musée d'automates en bois, à Bonnay, et c'est toujours le même ravissement. De minuscules objets, des fleurs, des animaux, des outils, des personnages pleins de poésie, s'offrent à notre vue : ils sont parfois articulés, parfois animés ou animables, ils sont toujours le reflet de l'âme de leurs créateurs.De la plus humble création au chef d'oeuvre absolu, chaque objet est une pure merveille.
Leur musée est le seul lieu où j'ai vu des enfants du 3ème millénaire observer un silence quasi religieux, manipuler précautionneusement les objets offerts à leur curiosité, admirer le travail d'un homme et d'une femme exceptionnels.
Quant aux parents, exceptés les boeufs inévitables , ils sont encore plus ébahis que leurs enfants, conscients de l'immensité du travail accompli, pourtant masqué par la grâce infinie du résultat final.
Pour vous faire une idée (une toute petite idée car les Dedianne, en 30 ans de labeur, ont créé des milliers d'objets) , allez voir le très beau site de Jacques Mangin ICI
Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans BOURGOGNE
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 08:00

Je suis né dans la maison de mes grands parents maternels pour une raison évidente : ma grand-mère était sage-femme, ceci à une époque où, en zone rurale, toutes les naissances se passaient à domicile, la présence du médecin de famille n'étant réclamée par la sage-femme que pour les cas particulièrement délicats.

La commune d'origine de ma mère est limitrophe de celle de mon père, la première faisant partie du Clunysois, la seconde du Charolais et force m'a été de constater dès ma plus tendre enfance que, non seulement le parler des deux villages différait sur bien des points, mais que l'accent B'firon était différent de l'accent Seuvgnonnais.


Un bon demi-siècle plus tard, le constat est clair : si la quasi totalité des octogénaires parlent encore le patois dans leur sphère privée, si quelques rares quinquagénaires en font de même, tous les habitants de ces communes, nés après 1960, parlent le français ; seules quelques tournures de phrase, quelques rares mots, trahissent leur appartenance à une zone géographique et linguistique spécifique.


Pour quelqu'un de ma génération (né dans les années 40), le patois était quasiment la seule langue vivante parlée autour de moi, le français étant la langue littéraire, celle de la T.S.F. et de l'instituteur.

Ayant dès l'école primaire quitté la région qui m'a vu naître et n'y étant revenu que 50 ans plus tard j'ai constaté avec stupéfaction que je n'avais pas oublié la langue parlée par mes grands parents paternels, que je pouvais suivre sans effort les conversations des anciens et même parler patois, ce qui m'était plus ou moins interdit quand j'étais enfant. La passion des mots s'ajoutant à cela, j'ai entrepris, dans le cadre d'un atelier qui se réunit chaque mois, la collecte du patois de Seuvgnon, avec l'aide des anciens du village. C'est un travail de longue haleine dès lors que l'on veut ne placer dans le lexique que des mots "attestés" ; nous excluons en effet des mots reconnus du patois charolais mais pas utilisés ici de mémoire d'homme.


Tous ceux qui sont intéressés par les parlers du Sud de la Bourgogne trouveront une mine d'informations dans un blog remarquable :lepaysdutse    ... et depuis peu dans un nouveau blog de votre serviteur : http://patois-charolais.over-blog.com




 


Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans BOURGOGNE
commenter cet article