Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Cicadidae, Formicidae                La cigale et la fourmi (Gustave Doré)          

 

Cicadidae, ayant chanté

Jusqu'à août, sans arrêter,

Trouva sa tanière vraiment misérable

Quand la tramontane coucha l'érable.

Aucun vermisseau à mastiquer

Fallait pourtant pas d'avoine manquer.

Cicadidae alla réclamer à manger

A Formicidae, dans la baraque au potager,

La priant d'apporter à sa caisse

La monnaie minima par largesse

Jusqu'à la saison suivante, sans tarder,

Paiement garanti par Cicadidae

Avant août assurément,

Accessoire avec principal, royalement.

Formicidae n'a pas vocation à charité

Là sa moralité va s'arrêter.

"Ta grande activité estivale était ?

Demanda Formicidae à Cicadidae .

Inlassablement j'étais chantant,

Sans jamais m'arrêter.

- Chantant, vraiment, à satiété,

Alors vas dansant maintenant !

 

     Bella Tumebottes 

 

Cigalette et Fourmiguette

 

La cigale et la fourmi . Marcel DouillardCigalette venait de chanter

Inlassablement cet été,

Elle se retrouva bien dépourvue

Avec le vent d'hiver revenu.

Aucune miette de mouche

Rien qu'elle puisse mettre en bouche.

Elle décida de crier famine

Chez Fourmiguette, une voisine,

En réclamant une petite avance d'argent

Suffisante cet hiver et c'était urgent,

Cela me ferait attendre une tournée nouvelle

"Je réglerai mes dettes, s'exclama-t-elle,

Dès juillet, c'est facile avec les festivals,

Intérêt et somme principale.

Fourmiguette n'est guère prêteuse,

C'est une bien vilaine attitude

"Quelle activité, quelles études ?

S'enquit-elle auprès de l'emprunteuse.

Inlassablement, l'oeil avenant,

Je déclamais, en prose et même en vers.

- Elle déclamait ! comme les trouvères !

Eh bien : dansez maintenant !"

 

                                      Eudes Entoulesmots

 

Cigalette, Fourmiguette

 

Cigalette, qui avait psalmodié                          cigale et fourmi Calvet-Rogniat

Parmi mille festivaliers

Finit bien démunie

Tandis qu'hiver arrivait

Finies petites graines,                                             

Finis vermisseaux.

Cigalette criait famine.

Il fallait solliciter Fourmiguette, petite voisine,

Lui mendier divers subsides.

Mil, maïs, suffiraient ;

Ainsi reviendrait saison suivante.

"Paiement garanti, dixit Cigalette,

Fin juillet, foi d'animal,

Intérêt, puis principal"

Fourmiguette était radine,

C'était évident, c'était terrible.

"Dis-moi l'emploi qui t'occupait hier ,

Dit Fourmiguette.

Matin, midi, soir, nuit, j'étais vocalisant.

Il fallait festivaler, jamais faillir.

- vocalisant, vraiment, j'apprécie !

Ainsi, sois trépignant maintenant !"

 

                       Daisy Partout

 

La cigale et la fourmi chezminette87Cigalon ou fourmi                                                        

Cigalon, roucoula, vocalisa

Tout l'août, non stop,

Trouva son logis fort dépourvu

Lorsque norois souffla ;

Zéro morceau

D'asticot ou moucheron.

Cigalon implora pour secours

Son voisin fourmi

Voulant obtenir, don temporaire,

Bons euros stockés pour mois froids.

Nous pourrons joindre saison nouvelle,

"Vos sous seront remboursés,

Sitôt l'août, illico presto,

Pognon d'origine comme son produit" .

Fourmi, qu'on surnomme Harpagon

Interroge Cigalon

"Votre boulot d'août, Cigalon ,

Agricole, commercial ?

Non, soir ou jour, pour tous,

J'ioulais, contes ou chansons.

- Vous iouliez ? Voilà comment on bosse !

Alors vous pourrez vous trémousser tantôt ! "

 

                                                           Carlos Hélavy

 

Cigulette , Fourmiguette

                                                                                               La cigale et la fourmi à Tahiti

Cigulette, qui stridula

Jusqu'aux jours d'automne,

Trouva une nourriture insuffisante

Quand froidure fut venue ;

Plus aucune mouche,

Aucun vermisseau.

Cigulette courut auprès d'une Fourmiguette

Qui demeurait aux alentours,

Voulant lui emprunter

Quelques écus pour subsister

Jusqu'aux beaux jours :

"Vous aurez tout l'emprunt

Début août assurément,

Sous empruntés plus sous produits" .

Fourmiguette, peu prêteuse,

Assurément un défaut majeur, questionna :

"Quel boulot effectuais-tu au milieu d'août ?

Cigulette répliqua :

Nuit ou jour, pour tous, pour chacun

J'ioulais, cantiques baroques ou d'aujourd'hui

- Tu ioulais ? amusant !

Tu peux gesticuler aujourd'hui !"

 

Lucie Séant

 

Partager cette page

Repost 0
Published by