Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 20:00

Ahurissante version de ce billet, due à un bug d'Over-Blog. Je ne sais pas si elle va se maintenir en l'état , mais elle mérite le détour. J'essaie de publier la version normale dans le billet qui précède celui-ci.

 

  Belle moisson, textes Esartulinoc intérêt ravi d'inspirer "avoir 10 Superbes. Prévert, Qui NE SE prenait au Pas Sérieux, aurait certainement aimé CES versions de petit fils JE texte au Québec en tête de remplacer CE billet.

Merci à Toutes les lipogrammoureuses et a tous les lipogrammoureux n'avez pas la participation, UNE Grâce à la publication de Leur texte sur was-propre blog, contribuera certainement à la diffusion du lipogramme Au-delà du cercle restreint des Amis du Lipo-Club.

 

Noûs Avons Le Plaisir d'Accueillir Aujourd'hui Nations Unies nouveau membre Dans Le Club, il s'agit de La Licorne.

 

oOo

 


 

01 Ophélia John Everett Millais  Le message

 

   Quelqu'un Que La Porte Ouverte une

   Quelqu'un Que La porte refermée une

   La chaise Où S'est Quelqu'un assistance

   Le chat Quelqu'un que a caresse

   Quelqu'un Le Québec fruit un mordu

   Quelqu'un La lettre au Québec une Lue

   Quelqu'un Que La chaise renversée une

   Quelqu'un Que La Porte Ouverte une

   La route Où tribunal Quelqu'un rappel

   Le bois traverse Quelqu'un Québec

       tableau de John Everett Millais                                       La rivière Où Quelqu'un se jette

                                                                                     L'Hôpital mort HNE Où Quelqu'un.

 

                                                                                                             Jacques Prévert

 

Et maintenant, les Textes Écrits par Esartulinoc AVEC la complicité des lipogrammoureux du Lipo-Club.

 

 

La lettre                                                02 Ophélie Paul Albert Steck

 

Elle une Tourné La Clé

entrée CEST Elle, innocente

Elle Tenu une Ronronnette instant non

Elle une sucrerie UNE suçoté

Elle lu une lettre laissée sur la allumé le

Elle en un silence Crié

Elle sortie intérêt, coeur écartelé

Elle couru une route sur la

Elle une Atteint l'aulnée, le lac

Elle un sauté à l'eau

Elle coulé une, sans retour.

 

         Olivier de Vaux


                                   tableau de Paul Albert Steck

 

 

La lucarne de l'un Éclose

La lucarne de l'un occluse

Le lutrin l'Testé sur un

Le lion de l'une câline

Le succès de l'sucré sur une Sucé

Illustre La lettre de l'un lu

Le lutrin l'un cassé

La lucarne de l'un Éclose

Le trottoir Où l'caracole sur

Où la nature La Laisse sur l'oligo-

Où L'Eau Claire sur soi l'noie

Le tocsin sonne: l'intérêt sur occis.

 

                      Nounedeb

 

 

L'allocution

 

question this à la serrure étroite, la clé sur un Tourné

Là question this, sur une Sortir au près

CE Encore fils transat à séant Tout tracé

courseur ce "sus aux souris", cent aux caresses caline

this cerise ci sous les crocs ciselée

Courrier CE sur le sans souci S'est Instruit

CE Trône sous en sus Retourné

Le Sentier Où il s'entraine au cross sans Cesse

taillis CES en sens croisés Tous

Où le ruisseau l'sur Elance sans s 'sourciller

Asile CET à, il Santé SA une laisse, à la sortie, sur l'une Enterré 

 

                              Tricotine

 

 

Il etait roi un ...

 

Toc toc toc .... Le roi Louis, cocu, Entra ...

Silence ... Tous se turent à l'Intérieur!

Assit Fils il séant, l'œil las

Tout en câlinant Oscar le ronronneur

Une cerise fils rosée à croc il leva

En colère il lut UNE lettre raturée

Au sol il laissa Son La socle

Et sortit de la place sans CE Clarté

Sa route Seul lointain il continua au

Sans laisser de trace nulle LA et ICI

Au soir ILS ouïrent à cri la source de l'ONU ... Tiens?

assassiné Colin inconnu des Nations Unies en sortit ...

 

                         projet de loi jill

 

 

 

 

Écrit cruels .

 

Tiree S'est Aline,

C'etait la nuit. 

Ouï Louis rien tu vas être.

au other Nul allumé cuisine ni en!

Seul serait Il,

Sans Leur Lutin

ET SES câlins. 

Un intrus aurait-il

Terni, relation Leur Souillé?

Il prend le format union Leur Encore un,

SES Saisit Outils, colle, rentoile

NE et envoyé rien.

La Lé CEST soir.

Il Rentre triste et incertain. 

Nul retour s'annonce ne.

Son œil s'arrête sur la lettre.

longe intérêt Aline, en Italie.

L'intrus etait Réalité.

S'est taillé Un étranger

Le rôle du lion.

Louis HNE cocu. 

Une nuisette de satin

Criante d'inutilité.

Salies Noces, note salée.

Contre Lutte lucidité.

Ni rose ni laisses trésor.

Couteau, estoc et cœur au trou.

Il coi intérêt, de transition, de la torture. 

Et le Louis S'est pneu,

C'etait la nuit. 

Il S'est soulé.

Il un sauté, il coulé une.

Lucien une visite à son fils couru,

Et un Louis secouru.

S'en sortira-Louis t-il?

 

               Lenaig

 

lettre sous les sens

 

question this-Ci, Ce soir S'est Éclose

et à proximité de bain sans se Soucier si l'rappel rentrait sur

Où this assise non sis S'est séant, sourit

au «souris surineur» sans Cesse caline

C'est La Cerisette this, si ciselée sous les crocs,

UNE conférence sournoise ci sur CE courrier

CE Trône aux sens en Sonnes Alerte, se tourne

sur question this Encore Là Eclose, senteurs Ce Soir ...

Ca sent le sentier sans stop usité à la cours,

Ca sent le sureau, taillé, l'Écorce sciée, le silence

non !.... ruisseau le, ruisselle, s'écoule, ensorcelé .. couler sur sa source s'élance à, sous l'eau, sur soi Laisse

sans air, soins sans, sur soi noie, L'Asile sans sens les, essence sans, le coeur fils enterre C'EST certains et Cesse Alors le tic tac séance tenante

 

                          Tricotine (en verve)

 

 

L'annonce

Sur le seuil, tu es Sorti .. Rentre
L'Accès CEST clos.
Le cul sur le coussin,
L'ocelot, tu comme caline
Les cerises au coin de l'assiette, tu en sucées
Le courrier, tu comme lu.
Le coussin intérêt à terre, tu en sursauté
Sur le seuil, ressorti es tu
Sur le sentier, tu Encore cours
La Laie, tu t'élances
Le canal, tu coules
Le couloir, là tu es .. Le Coeur Eteint.

Clairs instants!


                  Martine du JDV



Lettre et le néant



E lle tourne la clé

S sur Installe "coussin de l'ONU

A ccueil ronronnant

R ouge cerise cuite

T IIDE UNE lettre!

U n cri Troue le silence

L Ettre sol la nuit au

Je llusions courir longe

N oir il Est Là le lac

O ù Elle saute et coule

C OEUR innocents.



                Bella Crostiche

 

 

La carte

Tu entres.

L'émission: près CEST Elle.

Tu es sur la causeuse.

Une caresse à Ratus.

La cerise: croc!

La carte, tu la lis: aïe!

La causeuse: à terre!

Tu sors.

Tu cours, tu cours ...

Ton itinéraire: la nature et la ... le ruisseau.

Allons, à l'eau.

Tu es sous l'eau.

Le tri te: Une nuit à l'Asile ...

Une nuit ... Tu es et ...

Au Ciel! 

...

                      La Licorne 



VOIES-

Une créature une Écarté de l'entrée.

Une entity une enclos de l'émission, s'autorisant à en Sauter Le Seuil. 03 Philactère Marie

Sur la causeuse en terrien roturier S'est cul-Tassé,
En une courtisane câline l'ocelot,
Lacéré ensuite le citron.
UNE carte Saisissant, il en une ânonné les Écrits.
Un Retourné sec la selle au sol,
S'est Rue A la sortie Félicité,
Un Trotté sur le sentier
Sillonné L'Orée et l'essart.
Elance En S'est torrent.
Suite: terre sur s'éterniser, à l'arnica oint? Ressusciter?
Nenni!
Occis, à l'Asile S'est Eteint.

 

                       Marie de Cabardouche



 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans LIPOGRAMME
commenter cet article

commentaires

go there 06/09/2013 13:20





The quality of information that you are providing is simply marvelous.



Martine du JdV 11/12/2010 14:26



dommage qu'over-blog introduise des lettres inopportunes pas du tout dans la contrainte, sinon j'adoptais la nouvelle version !! :-)



Olivier de Vaux 11/12/2010 18:08



J'ai consulté à gauche et à droite : il semblerait que cela puisse provenir du traducteur de la barre d'outil de
google. Je l'ai désactivé, on verra si cela se reproduit.



sanschichis 10/12/2010 22:28



Je pensais que comme n'importe quel blog, Over-Blog avait un correcteur d'orthographe. De la à avoir un correcteur de poèmes, ils font vraiment
très fort!



Olivier de Vaux 11/12/2010 07:27



N'est-ce pas ! Je suis allé voir votre blog et voici ce que j'en pense :


 


Ô





 


P.S. Le monde des miniatures est un monde merveilleux, celui du rêve des grands enfants que nous sommes. J'ai la chance d'habiter à proximité de Joël et Maryse Dedianne alors inutile de vous dire que je vais très régulièrement voir leur travail extraordinaire.


 


 



La Licorne 10/12/2010 21:09



Je viens de découvrir que je faisais désormais partie du Club des Nations Unies ! je ne sais pas si je dois m'en réjouir....????


En tout cas, il n' y a que la neige...et toi, pour réussir d'aussi belles pagailles !


:-))


 


 



Olivier de Vaux 10/12/2010 21:48



Oui, trois textes pour le prix d'un, c'est fortiche !



jill-bill.over-blog.com 09/12/2010 21:52



Bonsoir sieur Olivier, non je n'avais pa vu cette page tantôt... Je ne comprenais pas le com plus bas ...As-tu vu... Là oui je vois et mon dieu OB nous fait des siennes... LOL...  Pascale
en passant chez moi m'avait dit bravo pour ton Louis ONU....  je n'avais pas saisi... Mince de quoi faire un
beau collier de perles...  Bonne soirée Olivier... 



Olivier de Vaux 09/12/2010 22:05



Jusqu'à présent O.B. se contentait de changer les polices de caractères, de refuser les caractères gras, mais là, il a fait très fort.