Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 08:00

 

Vous avez rencontré une célébrité : racontez au moins deux histoires consacrées à  une rencontre de ce type et faites deviner laquelle est fausse !  et si les deux le sont, faites croire le contraire. Tel est le  défi que Hauteclaire me demande de relever ; voici donc deux histoires dans lesquelles je rencontre une célébrité .

 

 

 

Ma grand-mère devait rendre une visite de parentèle dans le village voisin. C'était l'occasion, pour elle, de montrer son petit fils, unique rejeton mâle d'une lignée peu prolifique. Je trottinais à côté d'elle, la précédant souvent sur le chemin rose bordé de vert décoré de bouses fraîches et parfumées d'où les mouches s'envolaient en vrombissant dès que nos ombres les recouvraient.

Nos lointains cousins s'appelaient Blanc ce qui explique sans doute le fait qu'ils étaient abstèmes, ne digérant pas les plaisanteries relatives à la boisson. C'est ainsi que je fis connaissance du père Blanc qui avait été missionnaire en Afrique noire, de son épouse Sandra, lingère, et des deux garçons, Aka le futur Procureur de la République et Loup, le célébrissime Loup.

Comment, vous ne le connaissez pas ? Pourtant c'est une référence absolue, on dit bien partout de tel ou tel personnage célèbre, qu'il est connu comme le Loup Blanc ! Depuis cette époque reculée je voue une admiration sans borne aux célébrités et je méprise avec ostentation les hommes et les femmes illustres qui n'ont pas acquis cette célébrité tant convoitée par tous ceux qui ignorent l'adage : pour vivre heureux vivons cachés. Ah, les cons !

 

Nous étions, mes copains et moi, dans le bac à sable de notre immeuble, encadré de quatre petits arbres rachitiques, récemment plantés pour égayer les abords ; nous jouions à la balle au prisonnier ou peut-être à chat perché lorsque notre attention fut attirée par une voiture (c'était une denrée fort rare dans le quartier au début des années cinquante). J'ai oublié le modèle, pourtant j'étais incollable étant donné que j'avais une magnifique planche tout en couleurs représentant les 100 modèles existants dans le monde (jamais je n'aurais cru qu'il puisse y en avoir d'autres puisque c'était écrit).

Si j'ai oublié de quelle auto il s'agissait, par contre je n'ai pas oublié celui qui la conduisait : une célébrité absolue et incontestable, encore qu'à l'époque, du haut de mes 7 ans, je ne le connaissais pas du tout, c'était l'Homme Invisible ! Nous nous sommes tous agglutinés à la portière pour constater, stupéfaits, qu'il n'y avait personne dans la voiture, pourtant le klaxon beuglait et les fenêtres de l'immeuble s'ouvraient une à une. Quelques instants plus tard nous eûmes un moment de frayeur lorsque le siège du conducteur bascula brutalement sur le volant et qu'un monsieur fort bien mis, endimanché même, s'extirpa de sa cachette, défroissa sa veste de costume, ajusta sa cravate, et, nous confiant la garde de son engin, monta les trois étages le séparant de ses amis, qui n'étaient autres que les parents de ma copine et voisine de palier Sylviane.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans TEXTES
commenter cet article

commentaires

Yanik 20/12/2010 21:34



J'avais raté "Lulu Chocolat" !  Merci pour ce rappel confondant, Lulu et moi on va fêter ça avec une petite mousse !!


Merci Olivier.



Olivier de Vaux 20/12/2010 21:46



Bonne soirée à tous les deux.



ADAMANTE 18/12/2010 19:32



Loup père blanc et l'homme invisible, tiré à quatre épingles comme on dit, de vraies fausses rencontres que celles-ci ! La seconde est criante de vérité !



Olivier de Vaux 19/12/2010 07:15



Je n'ai aucun mérite, elle est vraie cette seconde rencontre.



Hauteclaire 18/12/2010 00:49



Des rencontres comme on en fait ..que rarement, c'est le moins que je puisse dire .


Je vois que la vérité est du côté de la deuxième, et c'est sûrement un grand souvenir pour toi !


Merci pour ces récits savoureux à la veillée de la coquille .


Bon début de we, et amitiés à toi



Olivier de Vaux 18/12/2010 07:56



C'est grâce au sujet proposé que ce souvenir enfoui a ressurgi, pour mon plus grand plaisir.  Amitiés.



Yanik 17/12/2010 20:57



Merci au célèbre Olivier pour son passage dans le Paysage en compagnie du "héron songeur".



Olivier de Vaux 18/12/2010 07:50



Merci au célèbre Yanik pour son passage dans mes écrits en compagnie de la belle Lulu dont je parle ici.


 


 


 



Martine du JdV 14/12/2010 20:13



j'y ai cru ... mais avec moi, c'était du tout cuit ! :-)



Olivier de Vaux 14/12/2010 21:05



Hi, hi, tu es trop bonne pâte !