Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 10:25

La transmutation n'était pas difficile, mais le plus court chemin manquait un peu de charme, des mots indésirables venant perturber le récit des thaumaturges. Il était donc urgent de prendre son temps.

01 EmbouteillageEncore fallait-il pouvoir sortir de Paris. C'est ainsi que Tant-Bourrin s'est retrouvé coincé dans les embouteillages. Faisons lui confiance, il s'en sortira en verre et contre tout.

Si vous allez à PARIS, il vous faudra être bien PARÉS, prêts à respirer la pollution par tous les PORES, à prendre des POSES devant des monuments ou dans des rues qui ne sentent pas les ROSES, en
évitant les ROUES de véhicules en furie. Non, vraiment, allez donc plutôt à ROUEN, c'est plus calme ! :~)

 

Un marin normand anonyme nous a fait parvenir ce texte, trouvé dans une bouteille du côté de Honfleur :01 Rafiot

Jojo et moi on a quitté Paris,

Dans le rafiot on a fait deux parts

Du magot à claquer dans les ports

Avant que l'on soit morts

Ou prisonniers des Mores.

A nous les exils dorés

Loin des compères pas doués

Et des argousins roués,

Y'en a pas à Rouen.

                                                   Bébert le monte-en-l'air

 

01 Vieille voiture

 

Claire Fo a fait le pari d'effectuer le trajet avec sa vieille voiture :

 

Les PARIS sont lancés!

Je PÂLIS!

Je fais des avertissements POLIS

à ces JOLIS oiseaux de malheur!

Je JOUIS de voir

sur leurs JOUES  le rouge de la honte

quand sur les chapeaux de ROUES,

j'arrive
à ROUEN.

 

 

 

 

 

Un escargot de Bourgogne, nous a bavé ces vers :01 Roulotte

 

Mon amour, pour sortir de PARIS

J'entends que tu te PARES,

Je veux que tu te PAMES

Et non pas que tu RAMES.

La roulotte de ces ROMES

En quelques tours de ROUES

Nous conduira jusqu'à ROUEN.

 

 

 

 

 

01 à pied

 

Une dame-jeanne de mes amies m'a envoyé ce courrier sentant fort la fumée : 

 

C'est à pied que j'ai quitté Paris

où j'ai vu des burqas, des saris,

des étals de fruits suris,

trop mal mûris en entrepôts,

vendus par des femmes mûres trop tôt,

rendues agressives par leurs vies trop dures,

si loin des lambris dorés,

des financiers trop doués,

des politiciens trop roués.

Je brûle d'arriver à Rouen.

 

                    Jeanne

 

 

Epamin' a fait très fort, son voyage s'est effectué à la fois

dans le train et dans le temps !

01 Train d'autrefois

 

 

Sortant de Paris,
j'aperçus femmes et maris
qui cueillaient des fruits sombres, mûris sous la treille.
Je pensai alors aux grosses mûres noires
qui poussaient contre le muret de mon enfance
lorsque je jouais encore au furet.
Dans la forêt
j'entendais le claquement du fouet du charretier
et sous la tonnelle, tournait le rouet de l'aïeule...
Jolis souvenirs...mais me voilà en gare de Rouen!
 
"Billet, Messieurs-dames, s'il vous plaît!"

 

  Avis aux thaumaturges : si, lors d'une prochaine transmutation, vous voulez illustrer votre propos (dessin, photo), n'hésitez pas à me faire passer votre commentaire par Adèle (Adresse électronique).

Second avis : si vous avez une idée de transmutation, faites-m'en part.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans TRANSMUTATION
commenter cet article

commentaires

Lôlà 01/04/2010 20:04



Ah ! Zou !


J'arrive trop tard pourtant quand j'ai lu


Paris-Rouen


mon sang a fait deux tours, l'aller et retour, car ce voyage, en vrai , je l'ai tant fait !!


C'est ma faute il faut venir pluis souvent , je m'en souviendrai.


Depuis St lazare, je vous dis bonsoir


Zou !


 



Olivier de Vaux 01/04/2010 20:17



La tortue n'était pas partie à point, voilà tout. A bientôt Lôlà !



Oncle Dan 01/04/2010 09:29



Toutes ces participations sont géniales !



Olivier de Vaux 01/04/2010 13:27



Si elles bénéficiaient d'une illustration de ton cru, elles n'en seraient que plus mieux !



Tant-Bourrin 01/04/2010 05:31



Que de talent chez tes lecteurs ! Ça donne envie de repartir vite en voyage ! :~)



Olivier de Vaux 01/04/2010 13:26



L'essentiel pour un lecteur, c'est bien de se délecter, non ?


Le Prince du Calembour nous offrira-t-il un jour un voyage calembourrin ? J'en rêvais, il ... va le faire !



Epaminondas 31/03/2010 21:58



Merci, Olivier, pour ta belle façon de mettre en valeur nos petits textes par de fort belles illustrations...


Bravo à tous les voyageurs!



Olivier de Vaux 01/04/2010 13:29



Petits textes ! Tout de suite les grands mots ! Aujourd'hui nos photos se rejoignent !