Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 08:00

 

Vous êtes une Oeuvre  

en cours d'écriture

 racontez vos états d'âmes

 

avant que ne soit écrit

 le mot "FIN"

 

tous styles acceptés

 

Voilà le défi que Tricôtine a demandé  de relever. 

            En ma qualité de croqueur de mots je me devais de m'intéresser à ce "hors d'oeuvre", c'est chose faite !

 

 

C'est une honte, c'est un scandale !

 

En ma qualité de  discours d'homme politique je m'insurge contre la précarité de mon statut ! Imaginez, l'auteur s'est contenté d'inscrire sur des bristols, en gros caractères d'imprimerie dix sept mots ; il les mélange comme on mélange de vulgaires cartes à jouer et il en fait un discours. Ce triste individu mérite d'être fouetté en place publique pour atteinte à l'intégrité physique du discours politique. Je vous prends à témoins, regardez le document ci-dessous et vous comprendrez que je ne trouverai jamais le repos, que tout peut m'arriver, que l'auteur me voue à l'enfer de l'insécurité permanente, de l'instabilité définitive, qu'il ne m'accordera jamais le repos, qu'il m'offre en pâture aux aléas du hasard, aux ricanements des probabilités, à la terrifiante certitude de l'incertitude absolue, que jamais au grand jamais on ne pourra écrire tout en bas de la page, bien centré, ferme et définitif, le mot 

 

FIN

 

 


FRANCK LEPAGE - LANGUE DE BOIS

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans VIDEOS
commenter cet article

commentaires

Jeanne Fadosi 15/08/2010 12:57



je n'ai pas eu le temps de faire le tour des hors d'oeuvre et j'arrive sur ce pauvre discours bien dépité : fabuleuse idée. Je voulais juste dire, puisque je viens de votre commentaire déposé sur
tempes du temps pour le crépuscule de Freud que j'ai beaucoup apprécié celui-ci . Les lectures en diagonale sont l'occasion de nombreux contre-sens, et que dire des arguments d'arguments ...



Olivier de Vaux 15/08/2010 22:43



Oui, j'ai vu que nous étions sur la même longueur d'ondes à ce sujet ; parfois on se demande si la personne qui donne un avis sur un livre a vraiment lu le livre en question.


 



Nounedeb 12/08/2010 16:47



Salut à toi, Olivier. Ce commentaire tardif et un peu désabusé: mon rire un peu jaune s'adresse à eux, où à nous? Merci pour ce bijou d'éducation....citoyenne?



Olivier de Vaux 12/08/2010 17:01



J'aime bien les humoristes qui font rire jaune, du genre de Desproges, bien trop tôt disparu !



Oncle Dan 12/08/2010 11:50






Les discours dans notre culture sont du vent avec lequel nous remplissons du vide.




(Galbraith)









Olivier de Vaux 12/08/2010 16:57



C'est pour ça qu'en général leurs auteurs ne manquent pas d'air !



Cécile 11/08/2010 08:47



Après avoir vu ce document il y a quelques mois, j'ai fait travailler des comédiens amateurs de la même façon ... (c'est très difficile, en fait !) mais les résultats étaient passionnants et ont
amené à une prise de conscience assez violente sur la manipulation verbale



Olivier de Vaux 11/08/2010 11:35



Bien sûr, c'est difficile, mais c'est grisant ! Tu as dû passer un très bon moment avec tes comédiens ! Tu leur donnais un rôle, tu leur indiquais une situation ? Il y a plusieurs chemins
possibles.



Obraska 10/08/2010 22:45



Je ne connaissais pas Lepage, mais c'est remarquable. Sur mon blog j'ai commis un ensemble de textes sur la langue de bois "Copeaux" groupés dans des seaux (dans la liste des "bâtons
rompus").


Dr WO



Olivier de Vaux 11/08/2010 11:31



Cher Docteur Wo,


Ta modestie va en prendre un coup, mais ce sont tes seaux de copeaux qui sont remarquables !