Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 11:49

 

14.jpgFallot voi si notés foins étins bons à rentrer, nôs sans partis tos les deux, la Marie à peu ma : pour sûr qu'y z'avint bié satsi, les gros andâs chintint bon, y'étôt eune invite peu s'geurgnôler. Hop, d'achtôt dépiautés, nos ans dzoué à frotte-beurion cment y faut, derri un ptiet beuchon bianc, quoua qu'nôs pou voi si y'a ngun qu'vint ; après nôs ans dreumi un brin. Gormande à peu bié d'l'appétit, y est tot la Marie : alle profite que dz'sus élardé su l'dos, le tsapiau rabattu à cause du solei bié cuisant pe m'dzouer du pipeau dvant d'grimper su mon ujeau tot ravigoté, et hardi ma donzelle, au pas, au trot, au galop, jusqu'à tant qu'alle cmenche à tsanter les psaumes quand tot par un cop alle arrête à peu alle me dit : - Dzean, quitte ton tsapiau ! - Mais peurqua ? j'y réponds, tot ébeurluqué. - "Dz'vois un entarrement que passe !"

 

Les toiles de Julien Dupré font partie de celles qui illustrent le plus fidèlement la vie rurale au XIXè siècle.

 

Pour ceux qui débutent dans le patois charolais, voici un mini lexique :

satsi : sécher

andâ : andain

chintre (chintint) : sentir

beurion : nombril

beuchon bianc : aubépine

ngun : quelqu'un, personne, rien, aucun

élardé : étendu de tout son long

tsapiau : chapeau

ujeau : oiseau

ébeurluqué : étonné


 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans PATOIS CHAROLAIS
commenter cet article

commentaires

Lmvie 05/10/2010 16:40



Ohhhhhhhhhhhh après guerre après guerre...........celui d'Audiard !!!!!!


et celui des années soixante aussi



Olivier de Vaux 05/10/2010 20:18



C'est vrai que pour l'argot d'avant-guerre il n'y a guère que le roman pour trouver de la substance. Au cinéma il a fallu attendre Carné puis Audiard.



Lmvie 25/09/2010 17:26



C'est le mot je débute, je n'y connais strictement rien en patois charolais, je suis plltôt argot parisien



Olivier de Vaux 25/09/2010 20:17



Argot parisien, oui, mais lequel ? Il a tellement évolué : avant guerre, après guerre, années 60, et après j'avoue que j'ai perdu pied.



Saoulfifre 20/09/2010 13:15



Le geste auguste du semeur


De ce vieux Pan semant d:)



Olivier de Vaux 20/09/2010 18:38



Ce vieux Pan semant, je l'espère moisi Fannie !


 



Saoulfifre 19/09/2010 21:55



Ma pauvre trique, oh, stérile d:^) !



Olivier de Vaux 20/09/2010 12:30



  Mais c'est de Victo Urgo ! Elle est plus qu'excellente !



Saoulfifre 19/09/2010 20:01



La science te donne hélas raison, Olivier d:-( ! Les spermatos ne remuent plus la queue de contentement et les problèmes de stérilité sont de plus en plus à la mode...



Olivier de Vaux 19/09/2010 21:22



Il faudrait retrouver nos vits antérieurs !