Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 08:00

 

 

La transmutation de troisième génération est de création récente et jusqu'à présent je crois bien être le seul à l'avoir pratiquée, mais le monde est si vaste, gardons-nous d'être trop catégorique. Son principe en est simple : le mot est décomposé en syllabes dont l'orthographe nous indiffère totalement : nous allons travailler uniquement à l'oreille, en évitant quand même les "à peu près" afin que le jeu ne dégénère pas. A chaque étape de la transmutation on remplace une syllabe par une autre, allant ainsi d'un mot donné à un autre mot donné. Il s'agit donc d'une transmutation homophonique, n'ayons pas peur des mots.

 

Pour mettre tout le monde d'accord au départ nous poserons en principe que l'e muet suivra les règles de la prosodie classique. Principale conséquence, comme en fin de vers, l'e final d'un mot restera toujours muet. Les curieux peuvent aller voir .

 

Si nous reprenons notre amiral du mois dernier : a/mi/ral nous constatons qu'il peut s'écrire ami râle ou à mi-râle (et même âme y râle ) et qu'à la modification suivante l'ami en question peut faire tout autre chose à condition que ce soit en une seule syllabe. Amiral peut être suivi d'amidon (mais pas d'amitié qui ajouterait une syllabe, l'é n'étant pas un e muet).De même notre général peut s'écrire gêne et râle (3 syllabes aussi grâce à l'élision du e de gêne suivi par une voyelle).

Bon, si de temps en temps, il y a des accrocs, ce n'est pas grave."On oublie vite les règles édictées" est un alexandrin et non un décasyllabe, mais on s'en fout, c'est surtout pas bien joli.

Revenons à notre transmutation de troisième génération : elle demande donc de l'oreille, encore de l'oreille, toujours de l'oreille. Les noms propres sont acceptés.

 

 

Hennissez avec moi, je procède à la transmutation homophonique d'un cheval en jument :



Que vois-je venant à ma rencontre ? Un cheval ;

Il est gros, il est vert et me barre le chemin.

Me faudra-t-il attendre ici jusqu'à demain

Ou bien le contourner, prenant le pont romain ?

D'une telle rencontre on ferait un roman

Si le cheval en fait était une jument.



                                                                                                                   Ma selle aimée





Alors, musiciens, chanteurs et autres amateurs de bons mots bien sonnants,

accourez, je vous invite à la transmutation homophonique suivante :

du tambour passez donc à la trompette.

Faites des tours et des détours,

des vers ou de la prose.

J'active le contrôle des commentaires ;  votre travail de facteur d'instruments

sera publié jeudi à midi.

Illustrations souhaitées.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans TRANSMUTATION
commenter cet article

commentaires

petale - freesia 28/11/2010 15:36



Merci pour la réponse Olivier, je viens de poster, le poème concernant le sujet du tambour à trompette.


Amitiés.



Olivier de Vaux 28/11/2010 20:32



Intrigué par l'absence de texte j'ai cherché et trouvé ton texte sur ton blog. Pas facile de s'y retrouver au début. En fait c'est moi qui propose chaque mois sur mon blog une transmutation et
les participants m'envoient leur texte que je publie 3 jours après.


 



petale - freesia 27/11/2010 22:04



Bonjour,


Etant nouvelle dans votre communauté, je n'ai pas trop compris le sens du jeu des mots, mais je puis écrire, un texte ou un poème sur les bases demandées


Ce blog ci sert de doublon avec mon autre pour pouvoir participer lorsque l'inspiration se pointe à quelques défis ici et là .


http://filamots.worpress.com


Merci de bien vouloir m'accepter parmi vous. J'essaierai d'ici lundi de faire de mon mieux.


Amitiés.


Geneviève



Olivier de Vaux 28/11/2010 07:03



Bonjour,


Il faut distinguer la Communauté des Croqueurs qui est animée par notre Capitaine, Tricôtine, et qui permet à ses membres d'élargir leur audience au-delà de leur propre cercle d'habitués, et ses
membres, qui, de leur côté organisent parfois des jeux littéraires répondant à des règles spécifiques. Personnellement je participe aux défis de la Communauté (un lundi sur deux) et je propose
deux jeux chaque mois. Pour en savoir plus sur mes jeux il faut aller voir mes rubriques TRANSMUTATION et LIPOGRAMME, pour en savoir plus sur les défis des Croqueurs il faut aller sur le site des
Croqueurs de Mots. Au début, on s'y perd un peu, et peu à peu, on pose ses propres repères et tout s'éclaire.


En tout état de cause bienvenue parmi nous.


 


 



Jakline 25/11/2010 08:55



J'ai longtemps espéré posséder un tambour


Sur lequel je pourrais marteler comme un sourd. 


Las! Mon père refusa d'écouter ma requête.


En guise de tambour, m'offrit une trompette.



Olivier de Vaux 25/11/2010 11:28



Magnifique citation de Louis Amstrong !


 



toun33 25/11/2010 00:57



Je passe sans tambour, ni trompette .. te dire un petit bonsoir ... j'ai bien lu tes explications et suivi le transsexualisme du cheval
Je laisse l'orchestre se mettre en place
A très bientôt
Amicalement



Olivier de Vaux 25/11/2010 05:38



Merci pour ta visite, les thaumaturges sont flattés de se savoir regardés de très près par quelqu'un d'objectif !


 



KERFON LE CELTE 23/11/2010 12:30



Une jument verte !!!


C'est qui son coiffeur ???


Che va'l'dire à ma mère...


KERFON LE CELTE



Olivier de Vaux 23/11/2010 13:36



J'hennis dirai pas, faut pas chat ruer, galop pain !