Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 08:00

J'ai donc suivi goupil par monts et par vaux et j'ai fini par me retrouver ... à Paris !

J'avais joué à goupil ou face et j'ai perdu la face en perdant sa trace !

Donc j'ai perdu mon pari et j'ai retrouvé mon Paris, identique au Paris que j'avais fréquenté dans les années 70.

D'ailleurs pour vous convaincre de l'intemporalité de cette capitale j'ai pris trois photos très représentatives.

 

J'ai d'abord levé la tête, ce que je n'avais pas fait depuis des lustres !

 

P1000419

 

Ensuite, regardant droit devant moi, je n'ai pu m'empêcher de dire : "Punaise, c'est vraiment au poil !"

 

P1000424

 

Alors, prenant de la hauteur, j'ai effectué un rapide survol des lieux et j'ai fait la connaissance d'un parisien typique à en juger par son aspect et son environnement.

 

P1000435

 

Après ce reportage réalisé les 17 et 18 juillet dans le VIIIème et le XVIIème, je vous laisse à vos méditations. Bon, je vous le concède, les émanations du métro ont un effet assez étonnant sur mon psychisme mais je garantis l'absence totale de trucage, les photos sont de mon cru et ont été faites aux dates et lieux sus-mentionnés.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans PHOTOS
commenter cet article

commentaires

Jean-Pierre 10/08/2010 18:44



Punaise, ça fait des lustres que je n'avais vu un barosaurus !



Olivier de Vaux 10/08/2010 22:00



Il y en a pourtant un à Bruxelles, reconduit dans ses fonctions.



enriqueta 04/08/2010 10:33



Un Paris que je ne conaissais pas!



Olivier de Vaux 04/08/2010 10:39



Il est vrai que Paris a autant de facettes que d'admirateurs !


 



Aurore 27/07/2010 18:42



Ciel ! un dinosaure qui s'est repu de milliers de punaises ! 



Olivier de Vaux 26/07/2010 21:40



@ Cécile, Pangloss, Dr Wo, la Licorne  : heureux de vous retrouver après quelques jours sans blog A bientôt,
sur les vôtres !



La Licorne 26/07/2010 14:00



Fini le temps où l'on explorait Paris "bêtement", rive droite, rive gauche et puis basta ! (ou Bastille, si on avait envie).


Au 21ème siècle, on l'explore en hauteur, en profondeur, en grand et en petit, et on s'autorise même à explorer la ...quatrième dimension, celle du temps ! Ce que tu as fait de façon très
efficace !