Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 08:00

Je suis né dans la maison de mes grands parents maternels pour une raison évidente : ma grand-mère était sage-femme, ceci à une époque où, en zone rurale, toutes les naissances se passaient à domicile, la présence du médecin de famille n'étant réclamée par la sage-femme que pour les cas particulièrement délicats.

La commune d'origine de ma mère est limitrophe de celle de mon père, la première faisant partie du Clunysois, la seconde du Charolais et force m'a été de constater dès ma plus tendre enfance que, non seulement le parler des deux villages différait sur bien des points, mais que l'accent B'firon était différent de l'accent Seuvgnonnais.


Un bon demi-siècle plus tard, le constat est clair : si la quasi totalité des octogénaires parlent encore le patois dans leur sphère privée, si quelques rares quinquagénaires en font de même, tous les habitants de ces communes, nés après 1960, parlent le français ; seules quelques tournures de phrase, quelques rares mots, trahissent leur appartenance à une zone géographique et linguistique spécifique.


Pour quelqu'un de ma génération (né dans les années 40), le patois était quasiment la seule langue vivante parlée autour de moi, le français étant la langue littéraire, celle de la T.S.F. et de l'instituteur.

Ayant dès l'école primaire quitté la région qui m'a vu naître et n'y étant revenu que 50 ans plus tard j'ai constaté avec stupéfaction que je n'avais pas oublié la langue parlée par mes grands parents paternels, que je pouvais suivre sans effort les conversations des anciens et même parler patois, ce qui m'était plus ou moins interdit quand j'étais enfant. La passion des mots s'ajoutant à cela, j'ai entrepris, dans le cadre d'un atelier qui se réunit chaque mois, la collecte du patois de Seuvgnon, avec l'aide des anciens du village. C'est un travail de longue haleine dès lors que l'on veut ne placer dans le lexique que des mots "attestés" ; nous excluons en effet des mots reconnus du patois charolais mais pas utilisés ici de mémoire d'homme.


Tous ceux qui sont intéressés par les parlers du Sud de la Bourgogne trouveront une mine d'informations dans un blog remarquable :lepaysdutse    ... et depuis peu dans un nouveau blog de votre serviteur : http://patois-charolais.over-blog.com




 


Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans BOURGOGNE
commenter cet article

commentaires