Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 19:30

 

Qu'est-ce qui pouvait bien sortir des cerveaux fumants des thaumaturges

mis au défi de transformer un général, dégénéré, certes, en amiral ?

Une fois de plus c'est un feu d'artifice, une salve de canonnière.

Je me retire sur la pointe des pieds et vous laisse savourer ces transmutations de deuxième génération,

peu nombreuses mais ô combien savoureuses.

 

 

I l était un général...10 Caricature Spinga Jill Bill

 

Un vieux fou de GENERAL

A la guerre bien des critiques GENERA...

Sans se GENER

Adorant par dessus tout le verbe M ENER

L'entrain de la troupe il aimait à M I NER

Lui qui s'en allait se M I RER

Au miroir sans se cacher, se M URER

De la vue de la jeune recrue et autre plus M URE

Jamais ô grand jamais il M URA

Sa folie qu'il affichait au tableau M URAL

Abaissant de la troupe le M ORAL

Lui le général ambitieux, AM ORAL

Tout le contraire de son brave jumeau AM I RAL..

 

                                                                 Jill Bill

 

 


 

La progression de la flotte.

 

De l'avis général, le froid ne gênera pas la progression de la flotte. La mer ne gèlera pas, et quand bien même la grand voile en viendrait à geler, aucun homme ne sera gelé grâce au rhum embarqué qui réchauffe et tue la gale. A bord aucun mâle ne râle grâce à cette médication prise par voie orale et grâce à l'aumonier qui leur fait la morale quand leur conduite est par trop amorale. Mais le pire dans le vice, le plus grand amoral, c'est bien le Prince d'Ustupre, le grand vice amiral.

 

                                                                                                                                                    Dupont-Supérieur

 

10 Amiral BolPour réussir la transmutation d'un général

 

Pour réussir la transmutation d'un GENERAL,
Coupez-lui d'abord son L qui GENERA.
Ensuite, dites-lui je t'M, sans savoir où ça MENERA.
S'il vous dit "prends-moi l'A", laissez-vous MENER,
Et s'il vous parle de l'I, inutile de vous MINER,
Car, sans en avoir l'R, vous auriez bonne MINE.
S'il lâche un gros P et saute à votre PINE,
Débordez-le sur l'L et prenez-le côté PILE :
Tâtez son petit A, il deviendra tout PALE
Et pour reprendre un peu d'R, poussera un RALE.
Prenez un peu d'O et attaquez la partie ORALE :
Engloutissez son E pour passer votre ORAL !
Redites-lui je t'M, qu'il garde le MORAL,
Mettez-lui l'A profondément, même si c'est AMORAL,
Et remettez-l'I encore : voilà, votre AMIRAL !

 

                                                                      Tant-Bourrin

 

 

 

Le général perd son bras droit10 Amora


 

Le complot dans lequel le général fut impliqué généra toute une littérature susceptible de gêner une nouvelle tentative de putch. Cette gêne incita son bras droit, qui avait fort bien géré ses relations avec la reine mère, à prendre en point de mire, sans rien dire, là-bas, dans son exil doré, celui qui près d'elle se dora cet été, celui qu'elle adora, le nabab de la moutarde Amora. Certes, ce fut un chantage tout à fait amoral, mais c'est ainsi qu'il devint amiral.

 

 

                                                                                                         Helmut Hard

 


 

  • "Revues et corrigés sur la coquille de noix"

     

    Branle bas de combat , rassemblement Général

    Rangez les paquetages, tout ce qui gênera

    Tout ce qui craint le froid sinon ça gèlera

    Le dernier sur le pont les patates pèlera

    Il aura de quoi ! J’en garantis des tonnes à peler

    J’ajouterai une tonne de mil à piler

    A celui qui manquera  l’appel  demain matin  huit heures pile.

     

    Ne vous faites pas porter pâle

    Je ne crois pas aux histoires de gale

    Ni aux retards de trains en gare.

     

    Terminé les canards boiteux sur la mare

    J’exige discipline et réflexion garantie  bien « mûre »

     N’essayez pas de faire le mur

     Le dernier qui a tenté l’aventure, mise aux fers trois mois  , l’écoutille on mura.

    Il a eu le temps d’apprécier le décor mural

    En est ressorti à zéro le moral

    Je sais, Je sais c’est  complètement amoral

    Mais tout doit être parfait pour la visite de notre Amiral

 

 

                                                                                                                      Tricôtine

 

 

10 Amiral Claire FoL'admirable général et son ami l'amiral dégénéré

 

Par le passé,ce grand général,généra,(sans se gêner),une certaine gêne,lorsqu'il perdit la voix.Depuis, il mène ses troupes,(toi y compris),sans même un son,grâce à la technique du mime!

On peut dire que tu l'as dans ta mire,avec une certaine ire,car il ira (et tu iras aussi,à ras le sol,las, où il va),rendre visite à l'amiral.

Traversant le val en aval,il avale sa colère.On voit sur sa figure ovale (ne pouvant s'exprimer de façon orale)qu'il vient pour faire la morale à ce malappris.Il faut sévir!Tant pis pour lui!Après tout,pourquoi lui remonter le moral à cet amoral amiral!

 

                                                                                                                                   Claire Fo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans TRANSMUTATION
commenter cet article

commentaires

Mousse 04/11/2010 18:29



Bonsoir cher Olivier,


Je viens vers toi, car, j'oublie trop souvent.


Pour répondre à ta question, la citation, je l'ai prise dans une de ses chansons au grand Jacques. Comme toi, je l'adore.


La chanson "Heureux", dont voici le texte.


Heureux


 Jacques Brel


Heureux qui chante pour l'enfant
Et qui sans jamais rien lui dire
Le guide au chemin triomphant
Heureux qui chante pour l'enfant
Heureux qui sanglote de joie
Pour s'être enfin donné d'amour
Ou pour un baiser que l'on boit
Heureux qui sanglote de joie

Heureux les amants séparés
Et qui ne savent pas encor'
Qu'ils vont demain se retrouver
Heureux les amants séparés
Heureux les amants épargnés
Et dont la force de vingt ans
Ne sert à rien qu'à bien s'aimer
Heureux les amants épargnés

Heureux les amants que nous sommes
Et qui demain loin l'un de l'autre
S'aimeront s'aimeront
Par-dessus les hommes


Pour l'écouter.


 


http://www.youtube.com/watch?v=gGJ1UxKTC3w


 


 


 


 



Olivier de Vaux 04/11/2010 21:04



Grand merci Mousse.


 


 



Lenaïg Boudig 04/11/2010 11:36



Mais la voilà, la transmutation du mois ! Une belle page que je vais revenir contempler, car je ne lui ai accordé qu'un oeil pour l'instant. Je vais revenir avec mes deux yeux ! Bravo à toi,
bravo à tous qui s'y sont essayé et qui ont réussi ! A très bientôt.


 






Olivier de Vaux 04/11/2010 12:13



Merci Lenaïg, tu verras, il s'agit d'une transmutation de deuxième génération, pour changer : ça permet des fantaisies impossibles autrement. La prochaine fois je vais sûrement proposer aux
amateurs un troisième type de transmutation, encore plus créatif.


 


 



Cécile Soudé 28/10/2010 12:22



Ils sont forts, tes amis de blog ! de mon côté, j'avais commencé, mais, interpellée par une autre planète, j'ai laissé mon brouillon sur un coin de table ! Tant pis ... j'essaierai à nouveau une
autre fois ...



Olivier de Vaux 28/10/2010 14:44



... et comme la table était ronde, tu ne l'as pas retrouvé ! Il fallait s'y attendre. A bientôt Cécile.



MARIE 28/10/2010 12:17



Ouh...Et Marie débloque en ne mettant pas conserver à l'infinitif...



Olivier de Vaux 28/10/2010 14:42



Il n'y a guère que les mèches de cheveux des petits enfants que l'on puisse conserver à l'infini tif.



MARIE 28/10/2010 11:50



Bravo à tous !


Qu'il m'est agréable de trouver dans vos textes, une issue, là où j'ai lamentablement "sèché" en voulant conservé "al". Toujours ça de gagné me disais-je. Que nenni, je suis restée
bloquée...


J'espère ne pas être mise aux arrêts de rigueur.



Olivier de Vaux 28/10/2010 12:06



Marie bloquée ! alors aucune chance de débloquer avec ces militaires susceptibles de nous envoyer au bloc. Le mois prochain je proposerai peut-être une transmutation de troisième génération,
suspense !