Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 20:00

  Manif Tant-Bourrin

                                                                               Image de Tant-Bourrin.

 

Vous aviez au moins dix solutions pour sortir de la grève : citons, dans le désordre (ça c'est quand la base prend le dessus) : GREGE GRELE GRAVE GRIVE GRENE GREVA GREBE CREVE BREVE TREVE et il y en a peut-être encore.

D'autre part la grève pouvait être considérée sous plusieurs angles : celui qui vient tout de suite à l'esprit quand on parle de manif, mais aussi, le bord de mer ou de rivière, la place aux exécutions publiques, l'ancêtre des guêtres et même le verbe grever.

 

Voici les transmutations, illustrées par leurs auteurs ou par mes soins, selon les cas.

 

Le conjuré

 

09 exécution Et le voilà Place de Grève ;                            

Ses amis sont là, le visage grave

Espérant encore une grâce.

Du remords, aucune trace,

Ce complot bien tramé,

Ce château bien cramé,

On en a fait un crime !

Il s'attaquait à la crème,

Aux coqs à belle crête,

L'opinion n'était pas prête !

La foule est sans piété,

De son sang il veut sa pinte !

Il n'a pourtant tué personne, ni ponte,

Ni jeune loup qui monte ;

Le peuple est une mante,

Dévorant ses amants, sale manie,

Et s'enflammant pour une manif !

 

          Octave de Vicornet

 

09 grive musicienne 

Voici l'automne

 

Voici l'automne sur la grève
suscitant l'envol de la grive
la jolie oiselle brune et grise
virevolte dans la brise
les raisins juteux elle baise
au sortir de son terrain boisé
les cartouches sortent de leur boite
le chasseur n'a pas la main moite
quand son désir de gibier monte
il dévore déjà  le passereau, telle une mante
passera-t-elle un jour cette manie
sans qu'il n'y ait besoin de manif

 

Tricôtine

 

 

 

 

                                  C'est décidé !

  • Le Mont-de-Piété (Jean Béraud)Aujourd'hui, c'est décidé, je fais la GREVE

    Contre ceux qui nous répètent : "Marche ou CREVE !"

    Et, qui, méprisants, lèvent haut la CRETE

    Bien sûr, il n' y a qu'aux riches qu'on PRETE

    Pour les pauvres, il y a le Mont de PIETE

    C'est toujours la même chose et le PIEGE

    Se referme sur ceux qui travaillent dur...Pas de SIEGE

    prestigieux pour eux, juste de la monnaie de SINGE,

    des belles paroles, du vent...Le beau LINGE

    c'est pour la belle société...IL faut se contenter d'un LANGE

    serré, d'un petit emploi précaire et mal payé...A peine si l'on MANGE

    à sa faim...mais il faut se taire, ne pas lever la voix contre celui qui MANIE

    chaque jour des millions, des milliards...

    Ah ! Trop, c'est trop...aujourd'hui je serai, c'est décidé, à la MANIF !

 

                          La Licorne

 

 

09 poing fermé Jill Bill          Le peuple gronde !

 

Mécontentement gronde, c'est la GREVE

Faute de merle le peuple mange de la GRIVE

Mais fait mine GRISE

Le silence de l'agneau BRISE

La République le BAISE

Il ne faut plus qu'il se TAISE

Alors il lève le TARSE

Veut sa part de TARTE

Dans son existence quasi TARIE

Le peuple est en marche Jésus MARIE Joseph

Poing tendu avec calicot qu'il MANIE

Battant pavé et tambour dans la MANIF...

 

             jill bill

 

 

 

 

 

       Grève !

 

Plus qu'un mot d'ordre, c'est un cri : GREVE !09 carie
Cette fois, on le sent, c'est marche ou CREVE.
Nous ne sommes pas l'élite ni la CREME
De la société, juste les victimes d'un CRIME :
On essaye de nous noyer dans la CRISE.
Et voilà que notre président, qui nous les BRISE,
Vient nous expliquer que l'on sera de la BAISE :
Sur nos retraites, il veut faire main BASSE !
C'est pour cela que nous sommes en MASSE :
Il nous faut à tout prix éviter la CASSE
De notre futur par une méprisable CASTE
De nantis, c'est notre dernière CARTE !
Leur réforme fait souffrir autant qu' une CARIE :
Ils se moquent des humbles, ces enfants de MARIE,
C'est assurément une bien sale MANIE !
Voilà pourquoi sans hésiter : tous à la MANIF !

     Tant-Bourrin

 

  •  

    09 canif NounedebJe vais faire grève ! Au lieu d’aller écouter chanter la 
  • dernière grive, me voilà à moitié grise, ébouriffée par la 
  •  brise…ou par ce Médoc boisé que je dois boire dans un 
  • hanap moiré tous les dimanches avec le maire, j’en ai 
  •  marre ! A cause de cette Marie qui a la manie de courir à 
  • chaque manif, et me laisse les corvées à petits fours.

  • Qu’elle en crève ! Donnez-moi un canif que je la……

          Nounedeb

 

 

 

 

 

 

 

  • Non!Cette fois c'est non! Pas de transmutation!09 Révolution Claire Fo

 

  • Je fais la grève,une trève avant que je ne crève!

    Ces transmutations,c'est pas de la crème!

    Je n'irai pas commettre un crime ou faire une crise

    mais pas question de passer par  frise,frite,faite,faste,fasse,casse,casée,calée...

    cales,pâles,pôles,polis,jolis,colis,colin......

    Gros calin canin sans canif(et non caniche) pour cette manif.

    Il faut parfois manifester un peu de rébellion et se reposer les méninges!

 

         Le psychopathe étique

 

09 psychopathe au couteauJe marchais sur la grève

Le souffle court à cause d'une bonne crève.

Nous avions rendez-vous sur la crête,

A midi, une heure bien matinale, serait-elle jamais prête ?

Bien sûr elle faisait preuve d'un peu trop de piété,

Mais elle m'offrait là une trop belle piste

Et si je me méfiais un peu du curé, une vraie peste,

Ne devais-je pas aussi soupçonner l'employé de la poste,

Ce beau brun athlétique à la voix bien posée ?

Je l'ai surprise nue lorsque de loin pour lui elle prenait des poses

Capables de provoquer une marée d'équinoxe, une inversion des pôles !

Non, elle ne viendrait pas, ses réponses étaient trop pâles,

Et mes mots trop tordus, mes intentions trop sales !

Pourtant notre dernière rencontre avait été plutôt salée,

Et je n'imaginais pas qu'elle eût pu à ce point s'être salie

Pour assouvir son corps qui réclamait son dû, fouetté par l'air salin.

Ce fut un vrai combat, une lutte féroce, pas du tout un calin ;

Nous étions deux bêtes en rut, à mi-chemin entre félin et canin.

Je change mes plans mais je garde dans ma poche le gros canif

Pour la tuer discrètement, dans la foule, tout à l'heure, à la manif !

 

         Omar du Vieux-fût

 

09 Manif MyriamAllons, camarades, mettons nous tous en grève

Bannissons le "Faute de grive, on mange des merles"

En Woerth ou Bettancourt, grime toi,

Au pire, tu recevras des tomates, au mieux,une petite grume ( c'est l'époque !)

mais tu ne disparaîtras pas dans la brume

de haine, ton coeur brûle

alors, ne te roule pas en boule,

rejoins plutôt la foule,

il ne faut pas qu'on s'en foute,

la mobilisation doit être forte,

nous devons péter la forme,

notre conviction doit rester ferme,

même un jour férié.

Transforme- toi en furie,

ne crains pas le jugement de la curie,

oublie pour un jour ta carie,

et à défaut d'autre chose, arme- toi d'une carde.

Pas de découragement, du tonus tu as gardé,

toute ta vie, tu as trimé, bardé,

ne reste pas assis sur ta barge,

grâce à toi et aux autres, le défilé sera long et large,

sans compter la marge du trottoir.

Il est urgent que le peuple, à sa faim, MANGE.

Se révolter n'est pas une manie,

rejoignons la manif.

 

 


Myriam

 

 

09 baïne Yanik

 

 

 

Sur la grève, le chant d’une grive me grise dans la brise.

 

Elle arrive des bords de la  Baïse


et repartira vers une  baïne du Maine,

 

état dans lequel marne Marie 

 

qui n’a pas encore la manie de la manif.

 


      Yanik

 

 

  • 09 moustache qui friseMollement étendu sur la GREVE

    Il songeait que la vie était si BREVE

    Qu'elle ne méritait point qu'on joue au BRAVE.

    Son intention : rejoindre au plus vite la ville de BRIVE .

    Et tandis que souffle une charmante BRISE,

    Il rajuste son pourpoint et sa moustache qui FRISE.

    Trouver merveilles et dentelles dans le fatras d'une FRIPE :

    Une gageure! plutôt donner au tavernier ce poulet gras à FRIRE !

  • Il se dit qu'il a encore fort à FAIRE

    Avant de pouvoir comparaitre devant Mr le MAIRE !

    Ensuite : se faire oublier dans les verts bocages du Loir et MAINE ,

    Entretenu avec largesse par cette providentielle et mystérieuse MANNE.

    Il pourrait enfin s'adonner à loisir à sa coupable MANIE:

    Ourdir de sombres complots et organiser la plus terrible et magnifique MANIF!!!!!

                    Croukougnouche


 

                                                                                                                    La douloureuse histoire du Morse et de la Grive.

 

09 morseTrès loin de la GREVE, une GRIVE était perchée sur un arbre PRIVE  de feuilles.

Elle risquait d'être PRISE par le vilain bonhomme qui PUISE à  la fontaine.

Pour ne pas qu'il lui NUISE ou qu'il lui cherche NOISE,

Appelons  Jupiter, appelons MOÏSE.

Soudain arrive un MORSE, égaré très loin de chez lui,

Il pleure sa compagne MORTE

et ses enfants chéris MORTS eux aussi.

Où trouvera-t-il le réconfort ?

Peut-être dans l'un des PORTS du bout du monde,

d'où il vient justement.

Mais il ne peut bouger, il tremble, le chagrin l'envahit de la tête aux pieds,

il le sue par tous ses PORES.

Il appelle en vain ses POTES,

leur promet même un plat de PATES,

si bien sûr, ils récitent un  PATER!

Comment sortir de cette horrible situation sans trop en PATIR.

Il pourrait tout oublier en roulant un PATIN

à la CATIN  qui tient le resto CANIN.

Mais il préfère prendre son CANIF et se rendre à la MANIF.

 

                                                                                                                                                             Anita

 

  •  

    manif LenaïgAujourd'hui, samedi, jour pourtant où nous avons le plus de clientèle, nous avons quitté la jardinerie et sommes venus à Paris, pour lagrève!

    Et voici la grêle annoncée ! Je dis :"heureusement que nous avons mis nos fleurs à l'abri".

    Nous sommes inquiets pour notre frêle banderole où nous avons écrit :

    Les jardiniers ne paieront plus les pots cassés !

    Mon frère pose la question : "Sous la grêle, tiendra-t-elle ?"

    Mais l'averse est finie. N'empêche, nous ne risquons pas de frire au soleil !

    Cette manif, il faut la faire ! On ne nous fera pas taire ! Même le maire est là !

    Il y en a marre des inégalités !

    "Jésus Marie Joseph, mais c'est une manie !" soupire une mamie que la foule effraie. "C'est tous les jours que passent les manifs ici ! Je ne vais plus oser sortir, de peur de me faire bousculer".

    "Ah, Madame", répond mon frère, "évitez alors de vous trouver dans la rue aux heures des défilés ! Mais vous voyez bien qu'on vous laisse passer. On ne vous demande pas de participer, vous en avez sûrement assez fait !"

    Et je renchéris : "Ce ne sont pas toujours les mêmes qui sont dans la rue mais, aujourd'hui, c'est la manif générale !"

    En avant la musique, les chants et les slogans !

  •                                                         Lenaïg Boudig

     

 

 

                                                                               L’Alsacienne.

 

 

09 alsacienne TopaNous marchions le long de la GREVE

Quand s’est mise à tomber la GRELE.

- Rentrons vite à l’hôtel, a dit GAELE,

Y’a du rugby à la télé, avec TAELE,

C’est un as, c’est le roi du TACLE.

- Pas question, j’ai faim, d’apord à TAPLE

A répondu une Alsacienne TAPIE

Dans l’ombre, (c’était Marie-Pierre, dite MAPIE).

Plus tard, sans que cela devienne une MANIE,

Nous passerons de la grève à la MANIF.

 

                                                       Topa.

 

 

 

 

 

 

 

                                                Turdus - Colomba

 

Grume MarieSur la GREVE déserte je médite. Pas une mouette, seulement une GRIVE. D'où sort-elle ? Se mirant dans l'onde, elle se GRIME, perchée sur une GRUME! Ma parole, cet étrange oiseau me GRUGE ! Elle se paie ma tête, je vais l'ignorer et picorer mon goûter. J'aurais pu l'inviter, partager avec elle ma noix GAUGE et mon brouet de GAUDE. Que le ciel m'en GARDE, ce passereau aurait minaudé:

-Je préfère une CARDE, qui ne risque pas de me donner de CARIE ! Et puis monsieur, je suis demoiselle et... je l'aurais PARIE, vous êtes MARIE!  J'ai bien repéré votre MANIE, vous faites rouler votre bague comme on fait tourner les crécelles un jour de grande MANIF. Adieu donc, monsieur !

Mais...Elle m'aurait psychanalysé cette pimbêche! Elle n'a donc jamais rencontré un beau pigeon bagué ? J'ai bien fait de l' ignorer, elle aurait vraiment gâché mon goûter...

 

                                              Marie

 

 

  Mille excuses pour la déplorable mise en page .

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier de Vaux - dans TRANSMUTATION
commenter cet article

commentaires

Yves 04/10/2010 10:16



Fichtre ! Les transmutateurs-trices ne sont pas en retraite.



Olivier de Vaux 04/10/2010 11:41



Ah, que non, ils ont plutôt la patate ! D'ailleurs l'un n'empêche pas l'autre !



Yanik 02/10/2010 22:18



De retour de la manif, je constate que tu n'étais pas en grève. Merci pour avoir suscité toutes ces participations épatantes !



Olivier de Vaux 02/10/2010 22:33



Oui, c'était un bon cru ! Merci pour ta participation.



Tricôtine 01/10/2010 22:41



c'était pour te taquiner !!!  j'utilise l'insertion de tableaux pour ce genre de mise en page


2 colones: 1 pour photo,1pour  texte


 tu peux inverser sur la ligne suivante ( 1 ligne pour chaque  thamaturge dans laquelle tu insere le texte ) maintenant .... ça vaut pas une manif !!! bon week end !!! amicalement
de Tricotinette



Olivier de Vaux 01/10/2010 23:42



Merci pour le tuyau , j'essaierai. Bonne fin de semaine.



Pangloss 01/10/2010 19:04



Quelle virtuosité!



Olivier de Vaux 01/10/2010 19:14



Les thaumaturges étaient déchaînés !



Nounedeb 01/10/2010 13:55



Salut, O. Tout conte fait, je donnerais bien le coup de canif à l'illustrateur de "la carie". Je préfère être dans le fauteuil du dentiste que la fraise à la main. Bon, cette manif a-t-elle
réussi? A-t-on obtenu quelque chose?



Olivier de Vaux 01/10/2010 18:37



Bon sang, j'ai oublié de ramasser les fraises ! Merci Nounedeb ! Je réponds à tes questions. Oui, oui, une revalorisation de nos transmutations qui de petit jeux de lettres sont devenues jeux
d'écritures, grâce à vous tous.